Ça fait un petit moment que je n’ai pas écrit ici, je me suis même demandé si je devais garder ce blog. Non pas par démotivation mais plutôt par ce que je n’ai pas eu le temps de raconter des trucs et surtout par ce que ça me coûte de l’argent…

Beaucoup de choses se sont passées pour moi depuis ces quelques mois, j’ai pu m’alléger l’esprit et c’est après deux semaines d’état grippal, que je me décide à poster un truc. Pour moi, pour faire le point.

Mon projet du moment, ce déménagement qui n’arrive pas encore est le cœur de ma motivation. Ça prend plus de temps que prévu mais je suis certain de ce que je veux et quelque part, c’est un premier soulagement que de ne pas avoir de doutes. J’économise le plus possible en attendant de pouvoir me casser d’ici ! J’espérais fêter Noël dans un nouveau chez-moi mais je pense que ça sera pour plus tard. Ce n’est pas grave, je fait mes petits cartons au fur et à mesure et ça arrivera quand ça arrivera.

Mon autre truc était d’accueillir un nouveau louloup sous mon toit. Hélas, ça ne se fera pas, du moins pas tout de suite. Sans vraiment rentrer dans les détails, nous avons respecté le choix des chiens. Ça reste là, quelque part dans ma tête, reporté à je ne sais pas trop quand. Pour être honnête, ça fait du bien de pouvoir remettre ça à un autre moment car si l’envie était réellement là, la peur du « tout qui arrive en même temps » l’était aussi…

Récemment, un évènement assez marquant m’a fait revoir ma vision des choses vis à vis des gens et de mon entourage. J’ai profité de ces derniers jours où j’étais malade, chez des amis à garder la maison et les chiens pour me questionner et me remettre un peu en question, ça m’a pas mal chamboulé moralement.

Je sais que je prends trop les choses à cœur, même si ça me concerne pas forcément. Il faut que j’arrive à réduire l’ampleur que ça peut prendre quand quelque chose me dérange. Rester proche de ceux qui me sont cher, même s’ils se comptent sur les doigts de la main est le plus important, c’est évident. En revanche, prendre de la distance avec ceux qui ne me correspondent pas devrait être aussi évident aujourd’hui. Ce n’est pas simple, ça va à l’encontre de toute ma façon de penser, mais c’est le mieux à faire.

À côté de tout ça, ça fait presque deux mois que je me couche à heures cohérentes, j’arrive à peu près à pas trop flemmarder et même si je ne mange pas correctement, j’arrive à faire quelques efforts. J’avance doucement de ce côté-là. Je me sens moins fatigué et plus à l’aise dans mon quotidien.

Je suis réellement fier de moi sur un point, c’est que j’arrive à maintenir mes comptes propres et faire des économies est devenu plus facile. Je suis de nature à claquer mes sous dans des conneries sans pour autant être dépensier… Mais voilà, je réfléchi mes achats plus sérieusement. A mon niveau, j’arrive à sérieusement mettre de côté et c’est rassurant pour la suite.

Enfin bref, ça va mieux !


Photo prise pendant une balade en Suisse.